Les prochaines élections dans les très petites entreprises (moins de 11 salariés) se dérouleront par voie électronique du 22 mars au 4 avril.

Les salariés des « très petites entreprises » seront appelés à voter à l’occasion d’élections professionnelles qui leur sont spécialement dédiées. Ils auront ainsi à choisir l’organisation syndicale qui portera leurs voix durant les 4 prochaines années. Ce scrutin clôturera en effet le cycle permettant la nouvelle mesure de la représentativité des organisations syndicales. Le résultat de ces élections sera additionné à ceux obtenus dans les entreprises entre 2017 et 2020, et participera à mesurer le poids des syndicats au plan national interprofessionnel, dans les branches et sur les territoires. Cela permettra par exemple de déterminer quelles organisations syndicales peuvent négocier les conventions collectives, ainsi que leurs poids respectifs ; plus vous voterez pour la CGT et plus vous donnerez de la force à nos revendications.

Les TPE en France

Il existe plus de 2 millions de TPE en France, soit 94% des entreprises. Elles représentent 1/5e de l’emploi salarié (19%), hors agriculture, et pèsent pour 9% dans la part des richesses produites dans notre pays. Les TPE emploient 3 salariés en moyenne mais près de 40% d’entre elles n’en comptent qu’un.

Une TPE c’est quoi ?

Il n’existe pas de définition unique des très petites entreprises. Du point de vue du ministère du travail, une TPE est une entreprise qui emploie moins de 11 salariés. Toutes les entreprises de 1 à 10 salariés sont donc concernées par les élections professionnelles dans les TPE, y compris les particuliers employeurs.

Tout le nécessaire pour une campagne réussie :

3 tracts (flyers) :

un peu de TV :

 

 

Découvrez le site dédié TPE de la CGT