livconvcollUnifier tous les salariés de la métallurgie, avec un même ensemble de garanties collectives, est l’ambitieux pari porté par la fédération CGT de la métallurgie. Près de 1 400 000 salariés travaillent dans l’industrie de la métallurgie en France, plus de 100.000 intérimaires, et des centaines de milliers d’emplois indirects en découlent.

De nombreux mouvements sociaux, ont permis l’obtention d’avancées sociales dans les conventions collectives territoriales, régionales ou dans certains accords d’entreprises. Cependant, de fortes disparités subsistent entre les salariés. Nous sommes passés à une communauté de travail où vivent une diversité grandissante de personnes à statuts différents (prestataires, intérimaires, sous-traitants…) et le travail s’externalise davantage.

Dans ce contexte la Loi dite travail, massivement rejetée par l’opinion publique offre au patronat de nouveaux outils d’exploitation et de précarisation.
En dépit de la désindustrialisation qui s’est accélérée fortement depuis 2008, la France demeure dans le cercle restreint des pays disposant d’une filière automobile, aéronautique, électrique, électronique, sidérurgique, mécanique … Partout les savoir-faire des salariés de la branche, permettent de concevoir des biens industriels internationalement reconnus, tant par leur qualité, que par leur haut degré d’innovations technologiques.

Pour la CGT, les multiples conventions collectives existantes et les accords nationaux doivent évoluer, dans une conception de progrès social, vers une unification des statuts pour l’ensemble des salariés de la branche. Ainsi depuis plusieurs années la Fédération en lien avec ses syndicats et les territoires a engagé un travail de terrain afin d’élaborer une convention collective nationale.

Ce livret mis à votre disposition est le résultat de cette démarche collective et participative. Le chantier pour conquérir un statut social de haut niveau pour les métallurgistes est ouvert, il nous appartient collectivement de tout mettre en œuvre pour atteindre nos objectifs.

Rien n’est écrit d’avance. Nous entrons aujourd’hui dans une nouvelle phase où tout dépendra de l’état de nos forces organisées CGT dans l’action pour s’emparer de nos exigences revendicatives, les faire partager, débattre, rassembler et agir.
Dans le contexte d’aujourd’hui, il est clair que la syndicalisation dans une qualité de vie syndicale qui ouvre grand son « cœur de métier » – proposer, débattre, unir, décider, mobiliser et négocier – sera indispensable pour construire le rapport de forces que nous avons besoin pour gagner !

 

cliquez ICI !